mardi 21 avril 2015

Gâteau Oreo



Pour l'anniversaire de la fille de mon conjoint, je la laisse à chaque année choisir ce qui lui ferait plaisir comme dessert, m'engageant solennellement à réaliser n'importe quelle idée gourmande qui lui passerait par la tête.

Il y a 2 ans, je me suis tapée le gâteau pouliche. L'an passé, c'est le gâteau arc-en-ciel Cut the rope que j'ai dû réalisé. Je redoutais donc cette année de devoir me taper ENCORE un autre marathon cuisine de 12 heures pour réaliser ENCORE un autre gâteau coloré plein de fondant que mon conjoint et moi passerions 1 semaine à manger parce qu'elle trouve ça si beau, mais qu'après 2 bouchées, elle est déjà tannée... 







 

Et bien non! À ma grande joie, ses goûts ont évolué... elle préférait que je lui fasse un gâteau classique... YES! Mais un gâteau Oreo, rien de moins... 3 étages de pur décadence chocolatée entrecoupés de glaçage gras et sucré plein d'Oreo écrasés, le tout décoré, vous l'aurez deviné, d'encore plus de ses biscuits préférés. Défi accepté et relevé!

Ce gâteau, tiré d'un blogue américain (non, pas vrai!!! hi hi hi) est tellement décadent que je pense que je ne le referai jamais. Sans blague... J'ai rarement mangé gâteau aussi gras et aussi sucré. C'est un VRAI gâteau d'anniversaire, ça oui! Le glaçage est fondant comme celui des gâteaux professionnels, et le secret... c'est la graisse végétale. Substance que je me refuse d'utiliser en temps normal, je réalise maintenant pourquoi on en retrouve autant dans les gâteaux commerciaux. Ça donne une texture sans pareil, il faut l'avouer
...

Pour l'amateur de biscuits Oreo, ou le gourmand en tout genre, ce gâteau est un must à essayer!!!




Source : Adaptation de cette recette de Life, Love and Sugar.

Ingrédients :

Gâteau au chocolat

  • 2 tasses de farine 
  • 1 3/4 tasses de sucre
  • 3/4 de tasse de cacao en poudre non sucré
  • 1 cuillère à table de poudre à pâte
  • 1 cuillère à thé de bicarbonate de soude
  • 1/2 cuillère à thé de sel
  • 2 gros oeufs
  • 1 tasse de babeurre
  • 3/4 de tasse d'huile végétale
  • 1/4 de tasse de compote de pomme non sucrée
  • 1 1/2 cuillères à thé d'extrait de vanille pure
  • 1 tasse d'eau bouillante



Glaçage Oreo
  • 1 1/2 tasses de beurre, à température ambiante 
  • 1 1/2 tasses de graisse végétale (shortening), à température ambiante
  • 7 tasses de sucre en poudre
  • 3 tasses de biscuits Oreo entiers réduits en miettes
  • 1 1/2 cuillères à thé d'extrait de vanille pure
  • Quelques cuillères à table de lait (au besoin)

Décoration

  • 14 biscuits Oreo entiers 
  • 1/2 tasse de biscuits Oreo entiers réduits en miettes



Préparation :

Préchauffer le four à 325F.

Recouvrir 3 moules à gâteau à fond amovible de 9 pouces (ou un moule à gâteau assez haut à fond amovible de 9 ou 10 pouces - vous pourrez découper trois étages) de papier parchemin (un rond pour le fond, des bandelettes pour le contour) en beurrant légèrement le moule pour faire adhérer le papier. Réserver.

Gâteau au chocolat
Combiner ensemble tous les ingrédients secs (farine, sucre, cacao, poudre à pâte, bicarbonate de soude et sel) et mélanger au fouet.

Ajouter les oeufs, le babeurre, l'huile végétale et la compote de pomme aux ingrédients secs et bien mélanger au batteur électrique à basse vitesse jusqu'à homogénéité.

Ajouter la vanille dans l'eau bouillante puis verser dans la pâte. Mélanger au batteur électrique à vitesse moyenne jusqu'à ce que tout soit bien combiné.

Verser la pâte dans les moules préparés et cuire :
- Environ 30 minutes si vous utilisez trois petits moules
- Environ 50 à 60 minutes si vous utilisez un seul gros moule.

Vérifier en fin de cuisson en plantant la pointe d'un couteau au centre du gâteau. Si le couteau ressort sec, le gâteau est prêt. Sinon, poursuivre la cuisson en vérifiant le gâteau à intervalle de 5 minutes.

Retirer du four et laisser refroidir complètement sur une grille avant de démouler. Si vous avez utilisé un seul moule, couper votre gâteau sur l'épaisseur en 3 étages. Égaliser l'étage du dessus afin qu'il soit plat. Si vous avez utilisé 3 moules, égaliser chaque gâteau afin que la surface soit droite.




Glaçage Oreo

Battre ensemble le beurre et la graisse végétale à vitesse moyenne au batteur électrique.

Ajouter lentement 4 tasses de sucre en poudre, puis ajouter la vanille et les miettes de biscuits Oreo. Continuer à battre jusqu'à ce que tout soit bien combiné, puis ajouter graduellement le reste du sucre en poudre. Ajouter finalement un peu de lait, afin d'obtenir une belle consistance lisse.

Lorsque les 3 étages de gâteau sont bien refroidis, tartiner le dessus de chaque étage avec une bonne couche de glaçage et les empiler les uns sur les autres. Terminer en recouvrant tout le contour du gâteau de glaçage et en ajoutant un peu plus de glaçage sur le dessus.

Mettre le reste du glaçage dans une poche à douille à pâtisserie. Décorer le gâteau à votre guise (j'ai fais des rosettes sur le dessus). Saupoudrer ça et là de miettes de biscuits Oreo réservées pour la garniture, et planter des biscuits Oreo entiers à intervalle régulier sur la surface, pour faire joli : )

Couvrir le gâteau d'une cloche ou placer dans un contenant hermétique. Conserver le gâteau à température ambiante si il sera consommer le jour même. Autrement, réfrigérer le gâteau et le sortir à température ambiante 2 heures avant de le consommer. Il sera meilleur ainsi.







 
Temps de préparation : 40 minutes
Temps de cuisson : 30 à 60 minutes
Temps de pause : 2 heures
Quantité obtenue : 12 portions



mercredi 15 avril 2015

Trio de chocolats au caramel



...ou comment faire des chocolats facilement, et sans chi-chi! Malgré que je n'en publie pas souvent, je continue à produire régulièrement des petits chocolats maison. Une fois qu'on est bien équipé en moules, c'est facile d'en faire pour chaque occasion.

Je me laisse souvent guidée par l'inspiration du moment pour mes saveurs, et c'est pourquoi je ne vous partage pas les recettes, qui ressembleraient trop souvent à "ajouter un peu de ceci au goût, puis ajuster avec encore un peu jusqu'à obtenir la saveur qui vous plait"...
Néanmoins, je sais que plusieurs d'entre vous aimeraient réussir des chocolats aussi mignons que dans les boutiques, mais hésitent à se lancer. Je vous présente donc aujourd'hui des chocolats super faciles à réussir que vous pourrez offrir en toute occasion et qui sont certains de plaire.





J'ai fais ça simple avec une recette de base de caramel à la fleur de sel (il vous en restera suffisamment pour en congeler ou tartiner vos rôties du matin pendant 1 mois). Ensuite, j'ai déposé un peu de caramel dans 3 bols différents, et je l'ai aromatisé avec des extraits, des essences, des alcools... Juste assez pour créer des saveurs variées, en utilisant toujours la même base. C'est pas génial ça? :p

En premier, on se procure des moules. La plupart des miens proviennent de chez Chocolat Chocolat et de chez Créations Gourmandes. Vous aurez également besoin d'un pinceau à pâtisserie pour badigeonner vos moules, et d'une spatule étendre le chocolat au moment de refermer les moules. On se trouve aussi un bon chocolat noir (70% cacao s'il-vous-plait) de qualité, Callebaut, Barry ou Valrhona feront l'affaire. Ne lésinez pas sur la qualité, vos chocolats n'en seront que plus appréciés.





Ensuite, suffit de faire des saveurs à son goût!  Je vous donne plusieurs idées ci-bas, mais je vous invite aussi à faire confiance à votre instinct. On peut essayer sur une petite quantité de caramel avant d'en aromatiser tout un bol, afin de s'assurer de ne pas empoissonner ses convives... :p

Encore une fois, je ne vous donne pas de quantités, mais plutôt une marche à suivre. Il est préférable de tempérer son chocolat quand on veut faire le tout dans les règles, mais allons-y simplement pour aujourd'hui. Avec ça, je vous le dis, vous êtes prêts à vous lancer! Et puis, la fête des mères approche... ne serait-ce pas un beau petit cadeau à offrir? : )





Marche à suivre :
Coques

Hacher un peu de chocolat noir 70%, puis le faire fondre dans un bol sur bain-marie. Retirer du feu et laisser refroidir quelques minutes.

À l'aide d'un pinceau à pâtisserie, peindre le fond et les côtés des moules de plastiques avec le chocolat fondu. Placer au réfrigérateur pour 15 minutes, puis ressortir. Peindre une seconde couche de chocolat sur toute la surface pour le moule soit bien étanche (Vérifier en plaçant le moule devant une source de lumière. Si on peut voir au travers de la couche de chocolat, c'est qu'il n'y en a pas assez, il faut en ajouter). On peut avoir à faire jusqu'à 4 couches. Réfrigérer de nouveau durant la préparation de la garniture.

GarnituresPrenez votre caramel à la fleur de sel (frais du réfrigérateur, c'est mieux) et pour chaque saveur désirée, déposer 1/3 à 1/2 tasse de caramel dans un petit bol (selon le nombre de cavités dans vos moules). Aromatisez au goût, puis remplir les coques délicatement en laissant un espace d'au moins 3 mm libre pour pouvoir refermer les chocolats.

Quelques idées de saveurs (quantités approximatives, il faut goûter pour ajuster!) :


CARAMEL À LA FLEUR DE SEL - La base!


Conserver le caramel tel quel, avec peut-être un peu plus de fleur de sel, au goût.
* Décoration facultative : Étendre un peu de chocolat fondu sur le dessus de vos chocolats une fois qu'ils sont démoulés et y saupoudrer un peu de fleur de sel.

CARAMEL À L'ÉRABLE- Gourmand!


Ajouter une ou deux cuillères de sucre d'érable OU de sirop d'érable à votre caramel et mélanger vigoureusement pour bien combiner.* Décoration facultative : Étendre un peu de chocolat fondu sur le dessus de vos chocolats une fois qu'ils sont démoulés et y saupoudrer du sucre d'érable fin.

CARAMEL À LA VANILLE - Classique!

Ajouter une cuillère d'extrait de vanille pure OU les grains grattés d'une gousse de vanille (c'est encore meilleur...)
à votre caramel et mélanger vigoureusement pour bien combiner.

CARAMEL À LA BANANE - Rétro!
Ajouter une cuillère d'essence de banane et une ou deux cuillères de purée de banane fraiche non-sucrée à votre caramel et mélanger vigoureusement pour bien combiner.

CARAMEL AU CAFÉ - Addictif!

Chauffer légèrement votre caramel à feu doux-moyen dans une petite casserole. Y ajouter une ou deux cuillères de granules de café instantané et mélanger doucement jusqu'à ce que le café soit dissous. Retirer du feu et laisser refroidir complètement avant de remplir les coques.

* Décoration facultative : Coller un grain de café avec un peu de chocolat fondu sur le dessus de vos chocolats une fois qu'ils sont démoulés.

CARAMEL À L'AMARETTO - Raffiné!
Ajouter une cuillère d'Amaretto à votre caramel et mélanger vigoureusement pour bien combiner. 

* Décoration facultative : Coller une amande effilée avec un peu de chocolat fondu sur le dessus de vos chocolats une fois qu'ils sont démoulés.
CARAMEL À L'ORANGE - Original!

Ajouter une cuillère de zeste d'orange râpé finement et une cuillère de liqueur d'orange (Triple sec ou Cointreau) à votre caramel et mélanger vigoureusement pour bien combiner.
CARAMEL AUX NOIX - Croquant!

Ajouter deux cuillères de noix hachées (pacanes et noix de grenoble sont les meilleures...) à votre caramel et mélanger vigoureusement pour bien combiner.

* Décoration facultative : Coller une moitié de noix avec un peu de chocolat fondu sur le dessus de vos chocolats une fois qu'ils sont démoulés.

CARAMEL À LA FRAMBOISE - Sublime!

Ajouter une cuillère de purée de framboise fraiche non-sucrée et une cuillère de liqueur de framboise (Chambord) à votre caramel et mélanger vigoureusement pour bien combiner.




Fermeture des chocolats

Réserver les chocolats garnis au réfrigérateur.

Hacher un peu de chocolat noir 70%, puis le faire fondre dans un bol sur bain-marie. Retirer du feu et laisser refroidir quelques minutes.

Verser suffisamment de chocolat dans chaque cavité par-dessus le caramel pour refermer les chocolats. Passer une spatule sur le moule à chocolat pour retirer l'excédent.

Placer ensuite les chocolats au réfrigérateur durant au moins une heure afin que tout soit bien figé.

Démouler les chocolats délicatement en appuyant au dos des moules et en pliant doucement le moule pour les extraire. Conserver les chocolats au réfrigérateur jusqu'au moment de les offrir, afin que les coques demeurent bien brillantes.


Et voilà! Amusez-vous bien! :)


lundi 13 avril 2015

Pain aux bananes et au beurre d'arachide



Le plus moelleux des pains aux bananes se fait encore plus gourmand... En partant de la seule et unique recette de pain au bananes que je vais faire jusqu'à la fin de mes jours (vraiment, je ne vois pas pourquoi j'essaierais autre chose, c'est carrément la meilleure...), j'ai tenté une variante en ajoutant du beurre d'arachide. La texture hyper moelleuse et croquante par endroits de ce pain et son goût de "sandwich à la banane et au beurre d'arachide" en font une gourmandise que vous voudrez manger autant au dessert qu'au déjeuner.






Cette recette facile peut être déclinée en pain, en gâteau, en muffins ou en petits pains individuels. Le temps de cuisson devra alors être adapté, au risque de se retrouver avec un gâteau "gras-cuit". Remarquez, moi ça ne me dérange pas du tout, je le fais souvent volontairement. Je trouve que ça ajoute encore plus au moelleux naturel du pain, en plus d'être vraiment fondant.





Le goût pas trop sucrée de ce gâteau se prêtent bien à toutes sortes d'ajouts imaginatifs. J'aurais pu ici remplacer les noix de grenoble par des arachides pour venir chercher encore plus ce goût, ou alors omettre carrément les noix et les remplacer par des pépites de chocolat (mon prochain essai, pour sur...). Si vous désirez un goût de beurre d'arachide plus présent, pourquoi ne pas en tartiner le dessus du pain? Ou alors en marbrer l'intérieur...

Un pain à mettre dans vos favoris!




Ingrédients :
  • 375 ml (1 ½ tasses) de farine tout usage non blanchie
  • 5 ml (1 cuillère à thé) de poudre à pâte
  • 5 ml (1 cuillère à thé) de bicarbonate de soude
  • 310 ml (1 ¼ tasses) de bananes mûres mises en purée (3 à 4 bananes)
  • 125 ml (½ tasse) de lait de coco
  • 125 ml (½ tasse) de beurre d'arachide crémeux
  • 125 ml (½ tasse) de beurre non salé, à température ambiante
  • 250 ml (1 tasse) de sucre
  • 1 œuf 
  • 5 ml (1 cuillère à thé) d’extrait de vanille pure
  • 250 ml (1 tasse) de noix de grenoble, hachées grossièrement (ou de pépites de chocolat, au choix)



Préparation :

Préchauffer le four à 180 °C (350 °F). Beurrer un moule à pain de 23 x 13 cm (9 x 5 po) d’une contenance de 1,5 litre (6 tasses) et le tapisser d’une bande de papier parchemin en le laissant dépasser sur deux côtés. Réserver.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le bicarbonate. Réserver.

Dans un autre bol, mélanger les bananes en purée, le lait de coco et le beurre d'arachide vigoureusement au fouet. Réserver.




 

Dans un troisième bol, battre le beurre en crème avec le sucre au batteur électrique. Ajouter l’œuf et la vanille et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. À basse vitesse, incorporer les ingrédients secs en alternance avec le mélange de bananes et de beurre d'arachide. Incorporer les noix.

Répartir la préparation dans le moule à pain. Cuire au four environ 1 heure ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre de la pâte en ressorte propre.

Laisser tiédir sur une grille avant de démouler et de trancher.

Déguster!










Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 1 heure

Quantité obtenue : 8 à 10 portions

mardi 7 avril 2015

Bouchées infernales du Dragon Rouge

 

Cette recette n'est pas pour les faibles!!! :)

Pour mon anniversaire, j'avais envie d'aller manger à l'Auberge du Dragon Rouge à Montréal. Vous connaissez ce resto? Je L'ADORE!!! Rarement me suis-je sentie autant dans l'ambiance médiévale qu'en cet endroit. Du décor jusqu'au personnel qui nous parle en "beau dialecte d'antan", on est immergé jusqu'au cou dans l'atmosphère d'une auberge rustique classique. La bouffe y est aussi pour quelque chose, croyez-moi... C'est tellement bon!




Toujours est-il que mon conjoint et moi y avons dégusté une entrée qui nous a jeté par terre : Des Griffes de Dragon. Présentées sous forme de 5 bouchées torsadées de pâte frite farcies de calabrese bien piquant et de jalapenos, on les reçoit dans un verre au fond duquel se trouve leur infernale sauce à tremper à la moutarde, cari et miel, le tout décoré d'une bonne dose de Cayenne. Tel que vous vous en doutez, c'est piquant à souhait... mais vraiment!!! J'avais les yeux plein d'eau, mais My God que c'était bon!




Le petit monsieur a bien entendu voulu qu'on reproduise ce chef d'oeuvre à la maison. Au bout du compte, c'est hyper simple à faire, pourvu qu'on ne redoute pas la friture (et les brûlements d'estomac! hi hi hi). Nous avons bien vite percé à jour le secret de ces "Griffes" : De la pâte à egg rolls! Vous pourrez la dénicher au rayon du surgelé de votre épicerie assez facilement. Pour le reste, on peut adapter à son goût en utilisant la charcuterie ou le saucisson qui nous plait, et doser le jalapeno selon sa tolérance.




Ces bouchées d'homme ne seraient pas complètes sans la sauce à tremper. Un mélange de moutarde de Dijon, de curry, de miel et de poivre de Cayenne suffit pour donner le "kick" nécessaire. Encore là, on dose au goût, pour ne pas trop pleurer des yeux...

Alors pour les courageux et les curieux et tous les autres, pour déguster en regardant du sport ou entre amis au 5 à 7, je vous conseille fortement cette recette! C'est teeeeeeeellement bon!!!




Ingrédients :

(Je n'ai pas calculé les quantités, je laisse le tout à votre faim et votre imagination!)

Bouchées infernales


  • Carrés de pâte à egg rolls surgelés, préalablement décongelés au réfrigérateur
  • Saucisson Calabrese bien piquant, haché en languettes
  • Piments Jalapeno, haché finement
  • Fromage cheddar râpé
  • 3 à 4 litres d'huile végétale, pour la friture
Sauce à tremper
  • Moutarde de Dijon
  • Miel liquide
  • Cari en poudre
  • Poivre de Cayenne



Préparation :

Bouchées infernales

Étendre un carré de pâte à egg roll sur le plan de travail en le plaçant pointe vers le haut (en losange). Saupoudrer les ingrédients au centre en une ligne horizontale : Quelques morceaux de Calabrese, une poignée de Jalapeno hachée et une bonne pincée de fromage râpé.

Mouiller les pointes de la pâte à egg roll avec un peu d'eau, puis replier la pointe du haut vers le bas pour recouvrir la garniture. Rouler ensuite la pâte de haut en bas en un petit boudin. Replier les 2 extrémités sur elles-mêmes et pincer la pâte pour refermer le boudin. Mouiller et appuyer avec les doigts pour bien sceller.


Poursuivre ainsi jusqu'à épuisement des ingrédients.

Préchauffer l'huile à 350F dans un grand et haut chaudron. Lorsque l'huile est à température, y plonger les boudins de pâte. Cuire durant 3 à 4 minutes, ou jusqu'à ce que la pâte soit bien dorée, en retournant de temps à autre avec de longues pinces en métal.


Lorsque les bouchées sont prêtes, les déposer sur du papier absorbant dans un assiette et laisser reposer un peu avant de servir, accompagné de la sauce à tremper.

 


Sauce à tremper

Combiner une quantité égale de moutarde de Dijon et de miel liquide dans un petit bol. Y ajouter une bonne dose de curry en poudre, puis assaisonner de poivre de Cayenne en goûtant au fur et à mesure afin d'ajuster le piquant au goût.

Servir avec les bouchées.





Temps de préparation : 30 minutes
Temps de cuisson : 4 minutes
Quantité obtenue : Selon vos quantités (prévoir 4 ou 5 bouchées par personne)


lundi 30 mars 2015

Api, pour commencer la journée du bon pied!



Dans le cadre d'une collaboration avec l’agence Bolivia Excepción, je vous présente aujourd'hui la recette de l'Api,
une boisson chaude simplissime et copieuse pour bien démarrer la journée !

Lors de mon voyage au Pérou, j'ai goûté la Chicha Morada et ce fut le coup de foudre. Cette boisson de maïs mauve épicée et sucrée se déguste chaude, comme un bon thé réconfortant, ou froide, comme une limonade vivifiante. L'Api est son équivalent bolivien, préparé avec les mêmes ingrédients délicieux. Si la boisson vous intrigue mais que le maïs mauve est introuvable par chez vous, il est possible de se procurer des mélanges de maïs en poudre dans diverses épiceries latino-américaines.


Ingrédients :
  • 2 tasses de maïs pourpre
  • 15 tasses d’eau
  • 2 bâtons de cannelle
  • 2 clous de girofle
  • Quelques morceaux d'écorce d’orange 
  • Sucre, au goût

Préparation :

Faire tremper le maïs pourpre dans cinq tasses d’eau pendant deux heures et mélanger de temps à autre pour éviter les grumeaux.

Faire bouillir l’eau restante (10 tasses) avec de la cannelle, l´écorce d´orange et les clous de girofle (j'en mets plus qu'indiquer dans la recette, j'aime avoir une saveur prononcée!).

Retirer le maïs pourpre et ajouter son eau au chaudron bouillant. Poursuivre la cuisson en remuant doucement sans cesse pendant 20 minutes. Retirer les épices et écorces.
Une fois que l'api est épais, sucrer à votre goût.

Servir bouillant dans des verres accompagnés d’empanadas au fromage et de beignets.


L´agence de voyage Bolivia Excepción vous propose sur
leur site une
liste de restaurants où savourez l’Api à La Paz.






Temps de préparation : 30 minutes
Temps de pause : 2 heures
Temps de cuisson : Quelques minutes

Difficulté : Faible
Quantité obtenue : 8 à 10 portions